Événement

Présence de la CIDSE aux négociations du traité contraignant d'IGWG5


Détails de l'évènement


 

La CIDSE est revenue cette année à la 5e session du groupe de travail intergouvernemental à composition non limitée sur les entreprises et les droits de l'homme pour suivre les négociations de l'instrument international juridiquement contraignant sur les sociétés transnationales et autres entreprises du secteur des droits de l'homme (ci-après dénommé le traité). ).

Position de la CIDSE vis-à-vis du Traité:

La CIDSE se félicite du projet de 1 du traité. Enracinés dans notre travail direct avec les femmes et les hommes, les communautés et les travailleurs affectés négativement par les opérations commerciales, leurs expériences et leurs propositions, nous avons élaboré notre propre Soumission des recommandations pour le prochain projet (disponible dans anglais, français et espagnol).

Nos activités à la session:

La CIDSE a été présente tout au long de la semaine de négociations avec nos membres CAFOD, CCFD, DKA, Entraide et Fraternité, Misereor et Trocaire et nombre de nos partenaires.

Nous avons participé avec eux à la démonstration pour l’Amazonie, pour les peuples autochtones et pour la justice climatique, en dénonçant les sociétés transnationales et les accords de libre-échange.

Dans notre side event le 15th Oct. 13: 15-14: 45, Des avocats et des militants ont présenté le cas de barrages commerciaux ayant des effets négatifs sur les droits de l'homme. Un expert international a analysé ces cas à la lumière du projet actuel d'instrument juridiquement contraignant révisé, afin d'identifier les lacunes que ce projet comble déjà et celles que la version négociée à la 5e session de l'OEIGWG pourrait encore ne pas combler. . C'était livestreamed sur Facebook.

Nous avons partagé nos événements tout au long de la semaine sur notre Twitter page et les négociations ont été suivies sous le hashtag #BindingTreaty.

CIDSE et l'Alliance des Traités

La CIDSE est l’un des principaux membres de la Alliance des traités, une coalition mondiale de groupes et de mouvements de la société civile soutenant l’élaboration d’un instrument international contraignant.
Voir le Traité Alliance déclaration finale sur la session IGWG 4 (EN-ES).

CIDSE et ressources membres

Au cours de la session, deux églises ont appelé à un engagement dans les négociations du traité. La Conférence des évêques du Kenya, avec le soutien de SECAM, la Conférence des évêques panafricains, publication une déclaration appelez le gouvernement kenyan et la communauté internationale à soutenir le processus du traité. Mgr Werner Freistetter, de la Conférence des évêques autrichiens, a également appelé gouvernement autrichien à soutenir activement le processus du traité.

Depuis la 4th session, CIDSE, ses membres et partenaires travaillent activement sur questions de fond. Le rapport "Faire un meurtre»(EN) met en lumière les expériences des défenseurs des terres, de l'environnement et des autochtones, la violence à leur encontre et le manque de responsabilité mondiale. Le rapport "La Vigilance au Menu"(EN-FR) documente les risques spécifiques liés à la souveraineté alimentaire, aux droits de l'homme et à l'environnement dans le secteur agroalimentaire, et explique comment appliquer l'obligation de vigilance; tandis que les rapports “Réglementer les entreprises pour garantir le droit à l'alimentation"(EN-FR) et"I Padroni della Terra”(IT) examine l'accaparement des terres, son impact sur le droit à l'alimentation et le manque d'accès à la justice.

Nos membres ont été actifs dans la levée la sensibilisation du public soutien au Traité et à l'action nationale, y compris par le biais de campagnes «Pour notre maison commune - Défendez les défenseurs en Amazonie»De Développement et Paix au Canada; "Défendre les personnes attaquées”De Trócaire en Irlande; “Reprenons le pouvoir sur les multinationales”Du CCFD-Terre Solidaire en France,“Halte au travail des enfants”De DKA Austria; “Contre les profits sans conscience”De Misereor en Allemagne; et "Fermons les ciseaux of Inequality »de FOCSIV-Volontari nel Mondo en Italie; ainsi que via des analyses “Justice à la carte pour les multinationales?”Du CCFD-Terre Solidaire en France; et " La douteuse d'origine achetée par une raffinerie suisse »De Fastenopfer en Suisse.

Déclarations de clôture des OSC

Contacts de la CIDSE à Genève