COMMUNIQUE DE PRESSE: Initiative législative européenne sur les droits de l'homme et le devoir de diligence environnementale - CIDSE

COMMUNIQUE DE PRESSE: Initiative législative européenne sur les droits de l'homme et le devoir de diligence environnementale

Les organisations catholiques et l'Église de l'UE saluent l'initiative législative européenne sur les droits de l'homme et la diligence raisonnable environnementale  

- Bruxelles, le 10 février 2021 -  

La CIDSE (la famille internationale des organisations catholiques de justice sociale), Pax Christi International et Justice & Peace Europe, avec le soutien de la Commission des Conférences épiscopales de l'Union européenne (COMECE), saluent l'initiative de la Commission européenne de préparer de nouvelles Législation européenne sur les chaînes d'approvisionnement. 

La législation proposée obligerait légalement les entreprises à protéger les droits de l'homme et l'environnement internationalement reconnus dans le développement, la production et la distribution de produits de base. Les organisations catholiques ont soumis une contribution commune à une consultation publique de l'UE en vue de la future législation.  

Avec cette décision historique, l'Europe deviendra la première région du monde à adopter une telle législation, tenant les entreprises responsables des violations des droits de l'homme et des atteintes à l'environnement tout au long de leurs chaînes d'approvisionnement. 

Selon un récent étude mandaté par la Commission européenne, seule une entreprise sur trois dans l'UE met actuellement en œuvre une diligence raisonnable. L'initiative législative proposée rendrait obligatoire la diligence raisonnable, contribuant à des règles du jeu équitables pour tous.  

"Etre confronté à un antécédentdeEn cas de crise mondiale, nous avons plus que jamais besoin d'une diligence raisonnable de la chaîne d'approvisionnement pour mettre fin aux abus des entreprises et garantir la solidarité mondiale, » a déclaré S. Em. Le Cardinal Jean-Claude Hollerich SJ, Président de la COMECE, exprimant son soutien à une législation européenne ambitieuse sur le devoir de diligence.   

Les membres de la CIDSE, de Pax Christi International, ainsi que des commissions Justice & Paix et d'autres institutions de l'Église catholique soutiennent les communautés vulnérables, dont les droits de l'homme sont souvent violés et les territoires sont endommagés par les activités commerciales. Ces communautés sont en outre marginalisées par le manque d'accès aux recours juridiques et à la justice.  

Par le biais de la consultation de l'UE, les organisations catholiques appellent l'Union européenne à adopter une législation qui non seulement offrira une protection significative aux communautés touchées, mais contribuera également à la promotion du bien commun. Les nouvelles règles à l'échelle de l'UE devraient obliger toutes les entreprises opérant au sein de l'UE à cartographier leurs chaînes d'approvisionnement afin d'aider à identifier, prévenir, atténuer et rendre compte des droits de l'homme et de l'impact environnemental. Une telle législation devrait également contribuer à remédier aux effets négatifs sur les droits de l'homme et à l'environnement causés par les activités commerciales.  

Selon la contribution conjointe, les nouvelles règles de l'UE devraient également indiquer clairement les obligations des États membres et de la Commission européenne en matière de surveillance, d'application et d'imposition de sanctions en cas de non-respect. Par extension, la législation devrait garantir que les victimes de violations d'entreprise ont accès aux tribunaux, dans leur propre pays et dans le pays où la société mère ou chef de file est basée.   

Dans leur réponse conjointe à la consultation de l'UE, la CIDSE, Pax Christi International, Justice & Peace Europe, avec le soutien de la COMECE, soulignent que tout futur cadre juridique européen devrait être aligné sur les processus multilatéraux pertinents, en particulier les normes volontaires existantes, et travaux en cours du Groupe de travail intergouvernemental des Nations Unies sur les entreprises et les droits de l'homme. Toute législation issue de l'UE sur les obligations de diligence raisonnable et prévoyant l'accès à la justice devrait compléter et renforcer le traité contraignant des Nations Unies actuellement négocié par les États membres des Nations Unies.  

CONTACT  

Valentina Pavarotti 
Responsable de la communication pour CIDSE 
+ 32 (0) 2 282 43 73 
Pavarotti@cidse.org 

Partager ce contenu sur les médias sociaux
Sécurisé par miniOrange