Engagement de la CIDSE à la 6ème session du Traité contraignant des Nations Unies - CIDSE

Engagement de la CIDSE dans la 6e session du Traité contraignant des Nations Unies

Dans le cadre de son engagement à défendre les droits de l'homme avant les intérêts des entreprises, la CIDSE suit, comme chaque année, de près Groupe de travail intergouvernemental à composition non limitée sur les sociétés transnationales et autres entreprises en rapport avec les droits de l'homme (OEIGWG), qui entame cette année sa 6th Session, se déroulant du 26 au 30 octobre.
En raison des pandémies de COVID-19, la session n'est que partiellement physique au Palais des Nations de l'ONU à Genève et de nombreuses parties prenantes, y compris du réseau CIDSE, ne se connectent qu'à distance.  

Communiqué de presse
Communiqué de clôture de la CIDSE (30 octobre)

Activités à Genève de la CIDSE, de ses membres, alliés et partenaires :
Déclarations

Événements parallèles
-> CAFOD (membre de la CIDSE en Angleterre et au Pays de Galles) organise un événement parallèle virtuel «Creuser plus profondément: l'exploitation minière en Colombie et l'urgence d'un traité des Nations Unies» le mercredi 28th Octobre 2020, 2 h 3 CEST sur la lutte en cours pour obliger les sociétés transnationales et autres entreprises à rendre compte des violations des droits de l'homme, des atteintes à l'environnement et des fautes professionnelles qu'elles causent, contribuent ou sont directement liées dans le Sud. 
Vous trouverez plus d'informations dans la note conceptuelle et le dépliant. 


Regarder l' introduction au webinaire par David Boyd, Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l'homme et l'environnement sur le cas d'El Cerrejon en Colombie et la enregistrement de l'événement parallèle.

Lire l' entretien avec Luisa Rodríguez Gaitán et Jenny Paola Ortiz du Centre de recherche et d'éducation populaire / programme de paix (CINEP / PPP) sur le rôle crucial d'un traité contraignant pour des cas comme le Cerrejón en Colombie.

-> Franciscans International, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les déchets toxiques et Leigh Day organisera un side event en ligne le jeudi 29 octobre à 2h CET sur «Les violations des droits de l'homme et la dégradation de l'environnement - ce que le traité peut apporter». Voir le dépliant ci-dessous:


Quel est le statut du processus des traités? 
Le but ultime de l'OEIGWG est de préparer un instrument juridiquement contraignant pour réglementer les sociétés transnationales. À l'issue de la cinquième session, la Mission permanente de l'Équateur, au nom de la présidence de l'OEIGWG, a préparé un deuxième projet révisé de l'instrument juridiquement contraignant. La 6ème session travaillera sur les bases d'un tel projet.  

La position de la CIDSE vis-à-vis du traité 
La CIDSE est préoccupée par le fait que l'UE n'a toujours pas de mandat de la part de ses États membres pour négocier le traité, ni ne cherche à participer ou à s'engager activement dans la session du traité. Les États membres se cachent également derrière le fait qu'il ne relève que de la compétence de l'UE et qu'ils ne peuvent donc s'engager individuellement. Alors que certains États affirment vouloir un mandat pour l'UE, la situation ne progresse pas et personne ne s'implique dans les négociations, parfois même sans défendre sa propre législation nationale. L'UE se cache également derrière son propre processus de mise en œuvre de la législation sur le devoir de diligence, utilisant cette excuse pour ne pas s'impliquer. Pour la CIDSE, il est essentiel de souligner la complémentarité entre le niveau national, régional et international.  
La CIDSE appelle les États à s'engager de manière constructive, avec un esprit de détermination et un sens de la responsabilité pour le bien commun, pour avancer jusqu'à ce que le «mandat d'élaborer un instrument international juridiquement contraignant» établi par la résolution 26/9 du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies soit rempli. En tant qu'agences de développement catholiques activement impliquées dans l'élaboration de politiques et de lois sur les entreprises et les droits de l'homme, la CIDSE est déterminée à continuer à offrir des conseils et un soutien à leurs propres gouvernements et aux autres membres du Conseil des droits de l'homme pour les aider à atteindre cet objectif important. 
La contribution complète de la CIDSE peut être lue ici en anglais, français et espagnol.   

Soutien aux traités par la société civile et engagement de la CIDSE 
La CIDSE est l’un des principaux membres de la Alliance des traités, une coalition mondiale de groupes et de mouvements de la société civile soutenant l’élaboration d’un instrument international contraignant. 
La CIDSE a également récemment soutenu le Déclaration de la société civile africaine sur le partenariat Afrique-Union européenne dans lequel ils appellent les décideurs politiques européens et africains à adopter un traité des Nations Unies juridiquement contraignant pour garantir que les sociétés transnationales soient pleinement responsables de leurs violations des droits de l'homme et de leurs crimes environnementaux. 
En collaboration avec FoE-E, FoE-I, TNI, Bindingtreaty.org et la Campagne mondiale, la CIDSE a publié une annonce dans le Financial Times le 27 octobre pour exhorter les États et les organisations régionales à s'engager activement dans le processus des Nations Unies et à œuvrer pour une et instrument juridiquement international:

Engagement de l'Église pour la réglementation des entreprises  
La CIDSE s'inspire de l'engagement constant du Pape François sur la nécessité de réglementer les entreprises et notre maison commune. En plus, plus de 230 évêques du monde entier ont signé une déclaration internationale pour mettre fin aux abus des entreprises et garantir la solidarité mondiale. Leur appel a également été réitéré par Sr. Mary John Mananzan des Philippines qui a souligné dans ce blog le rôle crucial des femmes dans la lutte contre les abus dans les entreprises et constituent une partie cruciale de la lutte pour la justice. De retour en février, Les évêques d'Afrique de l'Ouest ont appelé à un instrument contraignant réglementer les activités des sociétés transnationales.  

En outre rressources du CIDSE et membres 

 
Vidéo par CIDSE: Rejoignez le mouvement pour un traité contraignant des Nations Unies! 


Photographe: Mine de charbon, El Cerrejón, Colombie by Tanenhaus - CC BY 2.0

Partager ce contenu sur les médias sociaux
Sécurisé par miniOrange