Cette saison de la création, défions nous-mêmes et les entreprises - CIDSE

Cette saison de création, défions nous-mêmes et les entreprises

CIDSE rejoint le Saison de la création, un rendez-vous annuel mondial de prière, d'action, de réflexion et d'engagement pour notre planète. Pendant cette saison (1st Septembre - 4th Octobre) Les chrétiens du monde entier entreront dans un «Jubilé pour notre Terre» et s'efforceront de trouver des modes de vie radicalement nouveaux vers des sociétés justes et durables afin de mieux prendre soin des personnes et de la planète.

Pour inaugurer cette période spéciale, le pape François a invité les gens à «se souvenir, revenir, se reposer, restaurer et se réjouir» pour renforcer une relation harmonieuse entre l'humanité et la nature et il a souligné le lien inextricable entre le soin de notre maison et le fonctionnement de notre économie .

Il nous a rappelé que «Nous devons restaurer avec justice à l'esprit, en veillant à ce que ceux qui vivent sur la terre depuis des générations reprennent le contrôle de son utilisation. Les communautés autochtones doivent être protégées des entreprises, en particulier des multinationales »Il a ajouté que:« Cette mauvaise conduite des entreprises est une «nouvelle version du colonialisme» (Querida Amazonie, 14) qui exploite honteusement les pays les plus pauvres et les communautés en quête de revenus. Nous devons renforcer la législation nationale et internationale pour réglementer les activités des entreprises extractives et garantir l'accès à la justice pour les personnes touchées.

Nous nous joignons à l'appel vigoureux du Pape François à renforcer la législation nationale et internationale pour réglementer les activités des entreprises extractives et garantir l'accès à la justice pour les personnes touchées. En particulier, nous soutenons les communautés qui ont été confrontées au comportement abusif des grandes entreprises et leur ont volé leur droit de vivre sur leurs territoires et de bénéficier des ressources de leurs terres. Comme le Pape nous l'a rappelé son clip vidéo les pays riches ont créé une dette écologique en pillant les ressources naturelles des pays les plus pauvres, et «cela augmente lorsque les multinationales font à l'étranger ce qu'elles ne seraient jamais autorisées à faire dans leur propre pays». S'approprier cette dette est en effet une question de justice.

L'appel à protéger les communautés locales et l'environnement des impacts négatifs des sociétés transnationales est également largement soutenu par l'Église. Plus de 110 évêques du monde entier ont signé un déclaration conjointe pour une diligence raisonnable obligatoire de la chaîne d'approvisionnement pour mettre fin aux abus des entreprises et garantir la solidarité mondiale. La déclaration, qui a été coordonnée par CIDSE et publié en juillet 2020, recueille toujours des signatures de soutien, notamment en vue du prochain cycle de négociations d'un instrument juridiquement contraignant sur les entreprises et les droits de l'homme aux Nations Unies, prévu pour octobre.

«Cette année plus que même, avec la pandémie dévoilant toutes les failles de notre système, l'appel du Pape est urgent et il est clair que pour prendre soin de notre maison commune, nous devons également nous pencher sur nos systèmes sociaux et nos économies. C'est le point de départ d'une transition juste qui ne laisse personne de côté. En rejoignant le Pape François, nous appelons aujourd'hui, au début de la Saison de la Création 2020, à un rétablissement juste et durable qui puisse vraiment guérir nos relations entre nous et avec la nature. a déclaré Josianne Gauthier, secrétaire générale de la CIDSE.

Tout au long de la Saison, des milliers d'actions se dérouleront numériquement et localement pour se connecter avec la Terre Mère et initier de nouvelles habitudes respectueuses de l'environnement. À travers l'initiative CIDSE «Changer pour la planète - Prendre soin de la population«Nous rassemblerons une série d'éco-pratiques pour les jeunes qui pourraient inspirer d'autres jeunes du monde entier à réduire leur empreinte écologique. Les actions seront partagées via une carte virtuelle sur les réseaux sociaux de l'Initiative (TW: @ChangeandCare, FB: https://www.facebook.com/changeandcare).

Notes aux éditeurs:


Vidéo/multimédiaRessources: 

Partager ce contenu sur les médias sociaux
Sécurisé par miniOrange