Le défi de l'égalité des sexes en Amazonie péruvienne - CIDSE

Le défi de l'égalité des sexes en Amazonie péruvienne


La CIDSE a interviewé Domi Szkatula, missionnaire d'origine polonaise qui a vécu 37 ans au Pérou. Tout au long de ces années, elle a appris à connaître tout le Vicariat de San José del Amazonas travaillant dans différents postes de mission, dans des postes qui n'avaient jamais été occupés par une femme, et visitant tous les postes chaque année pendant 11 ans lorsqu'elle était coordinatrice de la Pastorale Générale du Vicariat. Aujourd'hui, elle est responsable de la pastorale autochtone, un poste qu'elle occupe depuis plus de quatre ans. Elle se sent heureuse de vivre dans ce coin de la planète et avoir affaire à des gens simples et humbles l'aide à se rapprocher de Dieu, à «le toucher» comme elle le dit.

Sa première mission en tant que missionnaire a été à Tamshiyacu, qu'elle considère comme son «université d'inculturation». Elle était également à San Pablo, où elle a servi les lépreux et les habitants de Mazán, sur les rives du Napo, un affluent de l'Amazonie. Là, avec deux autres femmes laïques et en collaboration avec des animateurs et des catéchistes, elles ont créé une nouvelle paroisse. Au cours des quatre dernières années, elle a vécu à Angoteros, à la frontière avec l'Équateur, et parmi les Kichwas indigènes de la mission Napuruna «Pachaya» (qui signifie «Père et mère du temps et de l'espace»).

Dans notre conversation avec Dominik, nous avons discuté de nombreux défis auxquels sont confrontées les femmes autochtones de l'Amazonie péruvienne, tels que l'accès difficile à l'éducation, à la santé et à un engagement actif dans les communautés, où la plupart des postes décisionnels sont occupés par des hommes. Dominik a mis en place une formation pour les femmes en vue de protéger leur identité culturelle et a travaillé pour améliorer leur engagement dans les processus décisionnels des communautés. Selon Dominik, dans les communautés et dans l'Église, l'égalité des sexes devrait être pratiquée quotidiennement avec des actions concrètes pour rendre les femmes visibles et entendues.

Vous pouvez télécharger l'interview complète avec Dominik ci-dessous:



Crédit photo 1: Domi Szkatula / Vicariato de San José de Amazonas, Perú
Crédit photo 2: Ana Palacios / CIDSE & REPAM

Partager ce contenu sur les médias sociaux