La sécurité alimentaire à l'honneur: la CIDSE au CFS-41 - CIDSE

La sécurité alimentaire à l'honneur: la CIDSE à la CFS-41

CIDSE

Une délégation de la CIDSE composée de représentants du Secrétariat de la CIDSE et des organisations membres de la CIDSE CCFD-Terre Solidaire (France), Cordaid (Pays-Bas), Entraide & Fraternité (Belgique), FEC (Portugal), FOCSIV (Italie) et Manos Unidas (Espagne) , a uni ses forces à Rome avant la 41e session du Comité mondial sur la sécurité alimentaire (CFS-41, 13-17 octobre), où les négociations - ouvertes aux parties prenantes de tous les horizons et organisées à l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) - aboutiront à des décisions d'une importance cruciale pour l'agriculture, la sécurité alimentaire et la nutrition.

En préparation pour les défis à venir, nos délégués déterminés et diligents ont pris le relais le samedi 11 octobre à l'International Food Security & Nutrition Mécanisme de la société civile (CSM) (11 – 12th October), où, aux côtés des organisations de la société civile et des mouvements sociaux représentant diverses composantes, notamment des paysans, des femmes rurales, des pêcheurs, des peuples autochtones et des pasteurs, entre autres, ils se sont retroussés les manches et se sont lancés dans la tâches considérables à accomplir, y compris une évaluation globale du CSA, cinq ans après sa date historique réforme; une évaluation de l'impact et de l'efficacité du CSM lui-même et - d'une importance cruciale - la préparation d'interventions de la société civile pour différentes sessions de la CFS-41, afin de garantir que les petits producteurs de denrées alimentaires occupent une place de choix à la table des négociations.

Le produit ordre du jour L’investissement dans l’agriculture fait l’objet des débats de cette année. Un processus de négociation de deux ans pourrait être mené à terme grâce à l’adoption des principes de l’investissement agricole responsable (RAI). Un obstacle majeur menaçant de faire dérailler ce processus réside toutefois entre les mains du gouvernement canadien, qui - refusant jusqu’à présent de reconnaître le consentement préalable donné en connaissance de cause (FPIC) dans le document sur les principes du RAI, refuse convenu internationalement langue - un drapeau rouge absolu pour la CIDSE et la société civile, comme souligné dans une récente déclaration de la société civile signé par CIDSE. La position finale du CSM sur le raï devant être façonnée par la position finale du Canada et son évaluation du rai lors du forum du CSM, il reste encore beaucoup à jouer.

Les questions de responsabilité - à l'origine une pierre angulaire du mandat réformé du CSA - seront également prédominantes, le MSC appelant le CSA à élaborer une proposition de mécanisme de suivi innovant pour aider à garantir que tous les acteurs impliqués dans la prise de décisions en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle sont tenu responsable de ses actes. Les pertes et gaspillages alimentaires dans le contexte des systèmes alimentaires durables seront également à l'honneur, la parole devant être ouverte à la discussion via une table ronde politique, ainsi que par le biais d'un événement parallèle au CSM soutenu par la CIDSE, qui explorera comment les alternatives locales peut lutter contre les pertes et gaspillages alimentaires, entraînant des changements systémiques en route vers des systèmes alimentaires plus durables et une sécurité alimentaire mondiale. Des célébrations sont à organiser - et des réflexions à faire - en l'honneur des Directives sur le droit à l'alimentation (RtF), qui célèbre cette année son 10e anniversaire. Quels progrès ont été accomplis au cours des dix dernières années pour faire progresser la réalisation progressive du droit à une alimentation et une nutrition adéquates aux niveaux mondial, régional, national et local? Que faut-il faire de plus pour renforcer ces progrès et les relier aux luttes et aux réalités des gens sur le terrain? Ces questions seront au cœur des discussions pour la CIDSE - et d'autant plus le 16 octobre que nous viendrons célébrer la Journée mondiale de l'alimentation, qui a pour thème cette année l'innovation dans l'agriculture familiale. Dernier point, mais non des moindres, tous les yeux seront fermement tournés vers l'avenir, avec des discussions sur le programme de travail pluriannuel du CSA (PTPA) pour révéler des détails sur la sélection très attendue des activités - y compris les principaux axes de travail et un Rapport du Groupe d'experts - pour l'exercice biennal 2016-2017 du CSA… Les questions essentielles telles que l'agroécologie et les semences seront-elles enfin placées au premier plan?

La CIDSE se rend également à Rome avec un nouveau papier, «L'agriculture intelligente face au climat: les nouveaux vêtements de l'empereur?», où nous affirmons qu'il existe un risque réel avec le concept actuel d '« agriculture intelligente face au climat ». Nous soulignons les préoccupations et les failles identifiées dans l'Alliance mondiale pour une agriculture climato-intelligente, avant de suggérer des éléments et principes alternatifs qui devraient être au cœur d'initiatives véritablement dédiées à la lutte contre les crises climatique et alimentaire.

Pour vous tenir au courant de ces questions brûlantes et bien plus encore, restez à l’écoute via notre site Web ou suivez notre expert en matière de politique alimentaire, François Delvaux, qui, lorsqu’il sera à l’air entre deux séries de négociations intenses, fera de son mieux. pour tweeter (#cfs41) sur ce qui se passe à Rome!

Voici notre plus récent rapport du SCF: Signé, scellé… mais n'aboutit pas: le document d'investissement responsable dans le secteur agricole est approuvé, mais il sonne l'alarme pour la société civile

Vous pouvez également lire les précédents rapports de Rome: Le droit à l'alimentation transforme 10: réintroduire la «bonne» solution dans la politique alimentaire et l’équipe de Nourriture pour bien; pensé pour l'action.

Au CSA, la CIDSE fait partie du mécanisme de la société civile. Comment fonctionne le mécanisme de la société civile? Quels sont leurs points de vue sur leur participation aux questions relatives à l’alimentation, à l’agriculture et à la nutrition? Quelle est leur contribution au CSA? Découvrez dans cette vidéo:

Partager ce contenu sur les médias sociaux
Sécurisé par miniOrange