Plus de 250 ONG exhortent le Parlement européen à soutenir l'agriculture durable - CIDSE
Photo CIDSE

Plus de 250 Les ONG exhortent le Parlement européen à soutenir l'agriculture durable

Photo CIDSE

 Avec plus de 250 autres ONG, la CIDSE a adressé aujourd'hui une lettre publique à tous les députés européens (MPE) sur la réforme de la politique agricole commune (PAC) de l'UE.

Les ONG s'inquiètent de l'avenir des politiques agricoles et alimentaires européennes, un problème de société qui nous concerne tous. Jusqu'à présent, la majorité des députés de la commission de l'agriculture ont ignoré les appels des citoyens et n'ont pas réussi à garantir que leurs préoccupations soient représentées équitablement.

La coalition met en garde sur le fait que la PAC est en crise: la majeure partie de son budget considérable est répartie de manière injuste entre les agriculteurs, sans objectif politique clair, alors que de petites sommes sont destinées à soutenir l'agriculture et les zones rurales durables. Au lieu de cela, les subventions ont poussé et continuent de soutenir des approches malsaines et préjudiciables à l'environnement en matière d'agriculture et de gestion des terres, de mauvaises conditions de bien-être des animaux et d'entrave au développement de l'agriculture dans les pays en développement. CIDSE, en tant qu’alliance internationale d’agences de développement catholiques, s’inquiète tout particulièrement de ce dernier aspect.

Selon la CIDSE et les autres ONG, les députés européens peuvent changer la situation actuelle. En mars, le Parlement européen dans son ensemble décidera de sa position de négociation finale. L'occasion de prévenir une réforme arriérée et partiale doit être saisie à deux mains.

La lettre ouverte est disponible ci-dessous.

Contact au secrétariat de la CIDSE: Gisele Henriques

NGO_open_letter_to_MEPs_on_CAP_28_Feb_2013.pdf

Partager ce contenu sur les médias sociaux
Sécurisé par miniOrange